ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue des Composites et des Matériaux Avancés

1169-7954
 

 ARTICLE VOL 23/1 - 2013  - pp.9-10
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ

Le groupe ENDV (Essais non destructifs et durée de vie) du Laboratoire MATEIS de l’INSA de Lyon a organisé les Journées scientifiques (JST) de l’AMAC (Association pour les matériaux composites) sur le sujet suivant : « Essais non destructifs et durée de vie des composites », les 27 et 28 octobre 2011 à l’INSA de Lyon. Ces deux journées se sont déroulées sous le parrainage de l’AMAC (Association pour les matériaux composites) avec la participation de la COFREND (Confédération Française pour les essais non destructifs) et la SFA (Société française d’acoustique). Les articles de ce numéro spécial sont issus de communications présentées durant ces Journées scientifiques et techniques et examinées par un comité de lecture. Les JST de l’AMAC sont des colloques d’une journée, ou deux exceptionnellement, portant sur des thèmes scientifiques ou technologiques parfaitement ciblés concernant les composites et répondant, de façon générale, à une demande. L’objectif est avant tout de favoriser les discussions les plus larges possibles entre experts et utilisateurs et de contribuer au développement des connaissances dans des domaines spécifiques, bien identifiés. La durabilité des matériaux composites est indéniablement un sujet très important qui a déjà été le thème de JST de l’AMAC. La durée de vie est une mesure de la durabilité, et la prévision de la durée de vie va devenir un outil important pour la conception et l’emploi des matériaux composites dans des applications structurales. Les essais non destructifs sont un outil complémentaire. Ils sont une technique d’imagerie puissante permettant de sonder l’intérieur même des matériaux durant leur service, de détecter les défauts et les endommagements et de suivre leur évolution en temps réel. Aujourd’hui, ils ne doivent plus être considérés seulement comme un outil qualificatif de détection, mais comme un moyen de caractérisation de l’état et de la cinétique d’endommagement ou de dégradation. Ainsi, ils doivent être étroitement associés à la modélisation du comportement mécanique, et fournir des données d’entrée sur les distributions de défauts, les modes et la cinétique d’endommagement, etc. L’objectif de ces journées était de discuter : (1) les avancées dans le domaine des essais non destructifs fondés sur la propagation des ondes ultrasonores, l’émission acoustique, les mesures de résistivité, etc., (2) les approches de la durée de vie des composites sous l’effet de sollicitations mécaniques ou d’agressions de l’environnement, des points de vue physico-chimique, mécanique, probabiliste et fiabiliste, (3) des couplages qui peuvent être établis entre les techniques non destructives, les interactions ondes/matière et les modèles de prévision de la durée de vie. Ces journées s’adressaient à la communauté des essais non destructifs, aux physico-chimistes, aux mécaniciens déterministes et probabilistes, et aux fiabilistes.



AUTEUR(S)
Nathalie GODIN, Jacques LAMON

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (16 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier